Accès direct au contenu

Lurpa

Version anglaise

aide

LURPA > Recherche > Équipe Géo3D

Formation

Association d'un nuage de points à une pièce

Encadrants : F. Thiébaut Y. Quinsat

La problématique du stage consiste à recenser les méthodes de recalage non rigide existantes, de sélectionner la plus appropriée au contexte et de prouver que le concept de recalage non rigide est approprié pour l'obtention de composant virtuel par la mesure.

Encadrants :
F. Thiébaut françois.thiebaut@lurpa.ens-cachan.fr
Y. Quinsat yann.quinsat@lurpa.ens-cachan.fr

Les travaux portent sur la validation de la prédiction d'assemblage de pièces flexibles à partir de la mesure des composants.

Le processus de prédiction comporte les étapes suivantes:
  •     Recensement des grandeurs  fonctionnelles
    •         Détermination des gradeurs géométriques à évaluer
  •     Détermination de la géométrie de la pièce incluant les écarts géométriques
    •         modélisation de la l'environnement de la pièce
    •         acquisition de la géométrie
    •          association d'écarts géométriques aux surfaces de la pièce
  •     Modélisation du processus d'assemblage
    •         analyse du processus d'assemblage
    •          modélisation du processus d'assemblage
  •     Prédiction d'assemblage
    •         Validation de la rigidité des composants
    •          Simulation d'assemblage
    •          Extraction de grandeurs géométriques fonctionnelles
  •     Validation de prédiction d'assemblage
    •         Réalisation de l'assemblage
    •         Mesure
    •         Comparaison aux résultats de simulation
Une étape clé du processus d'assemblage de composant virtuel est l'obtention du modèle géométrique des composants à assembler. On se place dans le cadre de l'assemblage de composants déjà fabriqués et qui peuvent être mesurés. 
Pour obtenir un modèle du composant, on associe des cartographies d'écarts (modes) à la mesure plutôt que des écarts déterminés pour chaque noeud de façon indépendante.

La problématique du stage consiste à recenser les méthodes de recalage non rigide existantes, de sélectionner la plus appropriée au contexte et de prouver que le concept de recalage non rigide est approprié pour l'obtention de composant virtuel par la mesure.